Nouvelle révélation du journaliste Adama Gaye sur le gaz et pétrole : le Sénégal, 7e producteur mondial

Nouvelle révélation du journaliste Adama Gaye sur le gaz et pétrole : le Sénégal, 7e producteur mondial

S’exprimant sur sa page Facebook, comme à son habitude, notre confrère Adama Gaye, qui vient de quitter le pays après avoir été cité dans la plainte de l’homme d’affaires autralo-roumain Frank Timis, a encore fait des révélations sur le gaz sénégalais, estimé par les experts de Kosmos Energy comme étant la 7e production mondiale. Suivez le post du journaliste-consultant international.

«Trop de sujets se bousculent dans ma tête, ce matin (ndlr : mercredi 19 octobre 2016) mais, fatigué par un long voyage, je ne peux que les aborder en vrac avant d’y revenir en profondeur, plus tard.

1- Kosmos déclare qu’il y a moins de réserves que la quantité annoncée par Rfi, faisant du Sénégal le 7eme pays gazier au monde. Tactique pour voler notre gaz demain ? Possible. En attendant, en route sur Londres et Washington, Kosmos et Timis y seront dénoncés pour les poursuites idoines.

2- «Mackystan», nom de l’Etat de non-droits que le Sénégal est devenu, doit être réduit à néant. Sénégal et dictature ne doivent pas rimer. «Mackystan» doit être rejeté au… Pakistan, Afghanistan.

3- Des appels de plus en plus nombreux, y compris de ma famille, me supplient de ne plus me battre pour les causes qui m’agitent. Parce que, dit une des sources, les gens de l’opposition veulent te sacrifier, ils sont sur la réserve. Rejet de ces conseils. Je ne me bats pas pour l’opposition (sur certains points, nous sommes en phase, mais le droit d’inventaire demeure – j’ai aimé le courage de Malick Gakou et la générosité de ses lieutenants (Aminata, Diao, Aly, Babacar, Songo). Je me bats pour des idéaux et au nom d’un peuple qui est victime de ses hommes politiques voleurs et sans cohérence, a de très, très rares exceptions…

4- Ne nous y trompons pas: le régime de Macky Sall est atteint. Il tremble. Ses gris-gris n’opèrent plus. Il nous faut casser ses pratiques népotiques, son familialisme, son ethnicisme, son militarisme, son clanisme politique, ses réseaux mafieux incarnés par Frank’Aliou, Bictogo, BDK etc., sans compter sa soumission à des forces qui subjuguent la souveraineté nationale.

J’invite toutes les Sénégalaises et tous les Sénégalais à mettre fin à l’imposture. Nous n’avons pas le droit de laisser des incapables à la tête de notre pays, surtout s’ils sont des… charognards accompagnés de vautours étrangers. Il faut arrêter le cirque.

Adama GAYE

Journaliste-Consultant

PARTAGEZ CET ARTICLEShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Réagir

Votre email ne sera pas publiée.