Non Monsieur Amadou Tidiane Wone, Khalifa Sall n’est pas Mai(t)re de Dakar, mais Maire de Dakar

Non Monsieur Amadou Tidiane Wone, Khalifa Sall n’est pas Mai(t)re de Dakar, mais Maire de Dakar

Monsieur Amadou Tidiane Wane, vous vous trompez sur votre analyse des résultats de Dakar, lors des élections législatives du 30 juillet 2017. M. Amadou Tidiane Wane, on n’est pas dans une élection présidentielle où la loi du plus grand nombre est appliquée à la majorité absolue pour choisir un homme c’est-à-dire un Président de la République.

Ici, il s’agit d’élections législatives dont la règle de  jeu est la représentativité par le système majoritaire départemental, c’est-à-dire le parti ou la coalition de partis qui arrivent en tête rafle la mise.

Etant donné que les règles du jeu sont connues d’avance, on ne peut pas après une victoire éclatante de Benno Bokk Yakaar, nous parler d’arithmétique, ou de si on additionne tel et tel l’opposition serait majoritaire.

Et si c’était le cas, le seul soutien de Djibo Ka au 2ème tour aurait suffi à Abdou Diouf pour avoir un meilleur score. (Abdou Diouf 1er ; et 2ème tour Présidentielle 2000 : 41,3% et 41,5%, Djibo Ka 7,08%).

En outre, où seront comptabilisées les voix obtenues par les coalitions de  Serigne Mbacké Ndiaye,  Me Ousmane Ngom, de Aïdar El Ali et de tant d’autres listes qui se réclament de la mouvance présidentielle malgré qu’ils ont décidé de se «compter».

Et les électeurs du PUR et d’autres coalitions par exemple qui ont voté PUR parce leurs parents sont investis sur ces listes ? Auraient-ils voté s’il s’agissait d’une liste unique avec l’absence des leurs. Et puis l’intention de vote de l’électeur peut changer à tout moment en fonction du type de l’élection, qu’elle soit présidentielle, législative ou locale.

Une élection législative ne peut pas être une addition de voix obtenues par des listes concurrentes à la coalition au pouvoir pour déduire que l’opposition est majoritaire à Dakar. C’est la loi du plus grand nombre obtenue par une liste qui est appliquée pour être majoritaire dans un département. C’est ça la règle et si la règle change par le système proportionnel intégral, on change de fusil d’épaule pour être encore majoritaire.

Et pour le cas Khalifa Sall, je suis désolé de vous entendre dire qu’il est maître de la capitale toute une contradiction pour vous prendre au mot, parce que si on additionne les voix de BBY et de La Coalition Gagnante plus les autres listes, Khalifa Sall est minoritaire à Dakar. La coalition de Khalifa Sall a obtenu 110.000 contre 337761 suffrages valablement exprimés. Par conséquent il n’est pas maitre de la capitale mais Mai(t)re.

En plus Dakar n’a jamais dit non à l’emprisonnent de Khalifa. C’est pourquoi vous devez du respect à ces millions de Dakarois qui n’ont pas voté et qui veulent que la lumière soit faite sur le cas Khalifa Sall accusé de faux et usage de faux et détournement de deniers publics

Un peu de sérieux de votre part  peut vous amener à répondre aux questions suivantes. Les 114 000 électeurs de BBY de Dakar  n’ont-ils pas droit à la justice ? Que dire des 9 autres millions de contribuables sénégalais ? Quel commentaire faire des 110 000 voix  obtenues par  Khalifa Sall ? Enfin, des hommes politiques en perte de vitesse comme  Idrissa Seck et Malick  Gakou  ont- ils plus de droits que les autres sénégalais ? Il faut que justice soit rendue au nom du peuple.

Soyez sérieux et respectez nous.

Abdoul Latif NDIAYE

Militant de Benno Bokk Yakaar

E-mail : ndiayelatsine@yahoo.fr

PARTAGEZ CET ARTICLEShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Réagir

Votre email ne sera pas publiée.