Mariama Sarr déplore le «manque d’organisation» à la pouponnière de Mbour

Mariama Sarr déplore le «manque d’organisation» à la pouponnière de Mbour

Le ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, Mariama Sarr, a déploré, jeudi, le manque d’organisation, de la pouponnière de l’ONG «Vivre ensemble» de Mbour, une structure de prise en charge de la petite enfance qui rencontre d’énormes difficultés de fonctionnement.

Mme Sarr était venue s’enquérir de la situation, a déclaré qu’«on a un sentiment de désolation par rapport à cette situation qui perdure dans cette pouponnière». «Il y a d’autres pouponnières au Sénégal, mais la situation de celle-ci est particulière, Ce qui nécessite une profonde réflexion pour que des choses pareilles ne répètent plus», a soutenu M. Sarr.

«Ce n’est pas de l’honneur qu’une pouponnière qui abrite des bébés, de petits enfants, soient toujours confrontés à des difficultés. C’est très grave ! Il faut revoir le mode de fonctionnement. Il faut qu’on ausculte ce situation en profondeur pour essayer de trouver les failles et d’y apporter des solutions», a-t-elle préconisé.

«On ne peut pas continuer à intervenir de façon spontanée. Chaque année, il y a, au moins, une sortie de la pouponnière de Mbour. Qu’est-ce qu’il y a ? Qu’est-ce qui se passe à Mbour et qui ne se passe pas dans les autres pouponnières ?», a lancé Mariama Sarr, à l’endroit des responsables de la pouponnière. «Nous souhaitons avoir, dans la semaine, une rencontre avec le coordonnateur, le comptable, etc. pour qu’on puisse tenir une séance de travail, pour examiner tous les dossiers en profondeur», a-t-elle insisté.

Mariama Sarr a apporté à la pouponnière un don composé de 45 cartons de lait de 22 boîtes chacun, soit plus de mille boîtes de lait, ainsi qu’une enveloppe financière de deux millions de francs CFA. Elle en a profité pour «encourager et féliciter» tous les responsables et personnels de la structure pour ce travail «si difficile, mais noble» qu’ils sont en train de faire dans cette pouponnière. APS

PARTAGEZ CET ARTICLEShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Réagir

Votre email ne sera pas publiée.