Lutte – Gris 2 contraint Pakala à la disqualification

Lutte – Gris 2 contraint Pakala à la disqualification

Sans l’avoir terrassé, Maodo Dione alias Gris 2, frangin du leader de l’écurie de Fass, Gris Bordeaux, a pris le meilleur sur le sociétaire de Mbour Montagne, Alioune Faye dit Pakala, dimanche 21 mai 2017 au stade Demba Diop, grâce à la règle de la disqualification qui sanctionne 5 sorties de l’aire de combat.

L’affiche du 21 mai 2017, entre Gris 2 et Pakala, était considérée par nombre d’amateurs comme un combat pour la montée à l’étage supérieur, celui des lutteurs dits VIP, chacun des deux protagonistes ayant fait ses preuves dans la cour des «espoirs» de la lutte sénégalaise avec frappe.

Alioune Faye alias Pakala, plusieurs fois champion d’Afrique en lutte traditionnelle, a également connu des débuts assez prometteurs dans la frappe pour n’avoir subi qu’un seul revers, face à Abdou Diouf, le «Géant du Waalo». Quant à son adversaire du jour, Maodo Dionne dit Gris 2, en référence au surnom de son aîné (Gris Bordeaux), est encore invaincu après neuf sorties victorieuses. C’était donc un face-à-face entre deux lutteurs pleins d’ambitions, mais aussi bien servis par la nature (plus de 120 kg chacun).

Dès le coup d’envoi, le pensionnaire de l’écurie Fass a ouvert les hostilités, mais la réponse du Mbourois a été à la hauteur de l’attaque, au point qu’ils ont été obligés, tous les deux, d’aller consulter le corps médical pour soigner des blessures. Conscient du refus de l’adversaire à aller aux charbons, notamment au corps-à-corps, le Fassois opte alors pour le bras de fer, en l’obligeant notamment à sortir de l’enceinte ; ce qui lui a valu… cinq avertissements, synonymes de disqualification.

Le règlement de la lutte stipulant qu’au bout de cinq avertissements pour l’un des protagonistes, l’arbitre met fin au combat et désigne comme vainqueur celui qui aura écopé du plus petit nombre d’avertissements. Et comme le poulain de Moustapha Guèye n’avait point été averti, le tour était joué pour lui. Ainsi donc, l’écurie de Fass semble tenir en Gris 2 la relève qu’elle attendait, au moment où son aîné commence à sentir le poids des ans. Gris 2, ce jeune lutteur qui a tout d’un Manga 2 des années 80, pourrait bien prétendre au titre de 4ème « Tigre de Fass », après Mbaye Guèye, Tapha Guèye et Gris Bordeaux.

En combats préliminaires, Quench de Lansar a pris le meilleur sur Papis Général de l’Ecole de Lutte Manga 2, tout comme Marley de l’écurie Papa Kane de Guédiawaye a dominé Laye Pythagore de l’écurie Rock Energie.

Serigne Mour DIOP

PARTAGEZ CET ARTICLEShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Réagir

Votre email ne sera pas publiée.